Catégories


Etienne Louis MALUS de MITRY
(1775-1812)
Ingénieur, physicien et mathématicien français.




Loi de Malus


Avec une source placée au foyer d'une lentille convergente, on éclaire en lumière naturelle parallèle un polariseur P dont l'axe est vertical. A la sortie du polariseur, la lumière a une polarisation rectiligne.
Derrière P on place un autre polariseur destiné à analyser la lumière transmise par P. De ce fait, on lui donne le nom d'analyseur A. φ est l'angle entre la direction de P et celle de A. Si le champ E ayant traversé P a pour amplitude E1, le champ qui traverse A est, à un facteur près, la projection de E1 sur la direction de polarisation de A. E2 = t.E1.cos( φ).  t est le facteur de transmission de A.
L'observable étant l'intensité I (proportionnelle au carré de l'amplitude), si on désigne par I0 l'intensité transmise pour φ = 0, on tire la relation : I = I0.cos²( φ).

Ceci constitue la loi de MALUS.


Utilisation :
Le programme présente :
- le schéma de principe du montage.
- la courbe I = f (φ).
- l'aspect de l'écran en fonction de l'angle φ.

Pour modifier la valeur de l'angle φ, glisser le curseur avec la souris.


Les écrans plats à matrice active ou à matrice passive émettent une lumière polarisée.
Entre les deux clichés présentés, le polariseur a été tourné de 90°

En général, la direction de polarisation des écrans est verticale ou inclinée de 45° par rapport à la verticale. La direction de polarisation des verres de lunette polarisant étant verticale il est possible de voir l'écran même en portant ces lunettes.