Catégories


Pour modifier l'état des interrupteurs et des inverseurs cliquer dans le cadre avec la souris.
Pour le télérupteur cliquer sur les poussoirs de commande.




Electricité domestique


Cette page présente les montages des circuits d'éclairage domestique.
Pour un point de commande unique, on utilise un interrupteur simple.

Pour deux points de commande (montage va-et-vient), on utilise deux inverseurs simples. Les fils figurés en noir dans ce montage se nomment les navettes.

Pour trois points d'allumage, il existe une montage astucieux utilisant deux inverseurs simples (Va-et-vient) et un inverseur double (appelé permutateur). Le rôle du permutateur est de croiser les navettes et de créer un point de commande intermédiaire.
Rien n'empêche d'ajouter d'autres permutateurs pour créer de nouveaux points de commande. Mais cette méthode est maintenant abandonnée car les permutateurs sont assez onéreux et nécessitent 4 fils de liaison.
Il est plus économique et plus rationnel d'utiliser un télérupteur commandé par des boutons poussoirs.
Une pression sur le bouton alimente la bobine de télérupteur  qui attire une palette (électro-aimant) et actionne ainsi un contact.
Un système de came ou d'ergots fait que le contacteur fonctionne comme une bascule : chaque impulsion de commande inverse son état.


Règles de sécurité :

Chaque circuit doit être protégé (fusible ou disjoncteur) au niveau du tableau de distribution.
Les deux pôles de chaque circuit doivent être sectionnables.
Il faut amener le fil de phase sur les dispositifs de commande.
Les fils doivent être de sections convenables, sans épissures et doivent être protégés avec des gaines.
Il faut amener le fil de terre au niveau de chaque luminaire (important pour les tubes fluorescents) et de chaque prise de courant.
Dans les locaux humides il faut prévoir des disjoncteurs différentiels sensibles.